Bienvenue ! nous sommes le 21/02/2018
 Tout l'agenda ▼
Jeudi 15/03/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 19/03/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Mardi 20/03/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 15/04/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 16/04/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 20/05/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 21/05/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 17/06/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 18/06/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 15/07/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 16/07/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 19/08/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 20/08/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 16/09/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 17/09/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 14/10/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 15/10/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 18/11/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 19/11/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Dimanche 16/12/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi
Lundi 17/12/2018   ►   Pensez à sortir le bac verre - Collecte lundi

 Fermer ▲




  Un Écluzellois comme nous : Charles champolivier

François Charles, que tout le monde appelle Charles. Le petit garçon grandit à Marville entouré de ses sept frères et soeurs. Il épouse Marthe et le couple s’installe à Écluzelles.

Prenant la suite de son père Victor, il est transporteur. On disait charretier à cette époque où le moteur à explosion était rare. Très certainement, il a gravit à maintes reprises la montée de Blainville pour livrer farine et céréales à la gare du village.

Charles a 26 ans quand son jeune foyer accueille Kléber, son premier et dernier enfant. Il connaîtra à peine son père, les blessures de guerre de Charles l’emportent en effet devant Verdun le 18 avril 1915.

Peu de temps après, la maman de Charles, Augustine, déplorera la perte de deux autres de ses enfants, Jules et Henri, eux aussi Morts pour la France.


07/02/2016, vu 819 fois.